[ACTUALITÉ] Le chef de projet digital est une ressource active pour la transformation du cabinet

Notre Associé Directeur Général Délégué, Valentin DOLIGE, explique la création du poste de chef de projet digital chez ORCOM dans une interview réalisée par Olga STANCEVIC et parue dans “actuel expert-comptable”.

Olga STANCEVIC : Pourquoi avoir créé un poste de chef de projet digital ?

Valentin DOLIGE : Nous sommes de longue date en réflexion sur l’évolution digitale des entreprises, la nôtre y compris. L’intérêt d’une fonction digitale au coeur de notre organisation est de posséder une ressource active sur tous les sujets de transformation : qu’il s’agisse de déployer un nouveau système d’informations des ressources humaines — SIRH —, d’automatiser la fonction marketing, le parcours client ou tout aspect de la production. Nous avons donc recruté, à l’automne dernier, un ingénieur, Laurent Moreaux, issu d’une entreprise de services numériques, donc rompu à la conduite de projets digitaux pour le compte de clients variés.

O.S : Quel est son rôle et en quoi diffère t-il de celui d’un DSI ?

V.D : Son rôle dans notre entreprise est transversal. Il mène des projets avec un point de départ et un objectif, impliquant plusieurs services qui sont parties prenantes, dont la DSI pour toutes les questions techniques. Il est donc force de proposition pour soumettre des améliorations stratégiques d’ordre digital et gérer leur réalisation. Par exemple, nous sommes justement en train de déployer un nouvel outil SIRH en interne. Nous en avions déjà un, mais nous avons besoin de l’adapter car la paye de notre entreprise a évolué, et il nous faut aujourd’hui quelque chose de plus pertinent, au service de nos 820 salariés répartis sur 30 sites. C’est typiquement un sujet de transformation interne, qui mobilise des ressources diverses au sein du cabinet et nécessite une compétence de conduite de projet. Car il faut faire dialoguer les différents services et mettre en musique les besoins. Sur une telle mission, le chef de projet digital crée le cahier des charges, participe à la sélection des prestataires, aux auditions, négocie les tarifs, organise les tests, etc. Il raisonne avec une approche ROI. Il a également une action plus large et anticipe comment transformer nos projets internes en nouvelle offre pour nos clients. C’est sa valeur ajoutée : il est à la fois garant technique, veille et force de proposition pour accroître le business.

O.S : Jusqu’à, concrètement, intégrer des solutions chez les clients?

V.D : Non, pas pour le moment. Notre rôle consiste à conseiller les dirigeants dans le choix de systèmes d’informations, en capitalisant sur nos propres investissements et notre expérience. Nous avons pour habitude d’essayer nous-mêmes des services que nous déclinons ensuite auprès des clients. Ainsi, quand nous nous sommes développés à l’international, il s’agissait aussi de mener notre propre expérience, pour être légitimes et proposer un accompagnement à l’international à nos clients. Sur la transformation digitale, c’est identique. Notre projet de nouveau SIRH consiste à avoir des fonctionnalités plus nombreuses et pratiques pour nos salariés, mais c’est aussi une opportunité de nouvelles missions pour nos clients, notamment en matière de paye, encore faut-il avoir une offre complète, ce qui passe par un SIRH.

O.S : Vers quoi souhaitez-vous aller en termes d’offre client digitale ?

V.D : L’évolution de nos métiers nous conduit à avoir plusieurs possibilités. Avec notre partenaire éditeur, Evoliz, nous proposons une solution digitale pour organiser la relation clients. Cette solution globale et innovante procure un véritable CRM, permet de capter les données d’entrées — flux bancaires, flux d’achats, etc —, de les traiter automatiquement pour une restitution en temps réel. Nous sommes actuellement en phase d’accélération de l’utilisation de cet outil. C’est un enjeu important pour nous, pour lequel il faut aussi intensifier la formation de nos équipes, faire comprendre l’intérêt de l’utilisation de la plateforme. Ce qui passe par des tutoriels, l’animation de webinars sur le sujet, entre autres formats. Notre chef de projet digital est bien sûr impliqué dans cette accélération. Ensuite, nous avons plusieurs pistes, en rapport avec l’évolution des logiciels de production, la signature électronique, la data visualisation, le coffre-fort numérique, la mobilité… De nombreux projets qui embarquent les forces vives de notre entreprise.

 

Source URL: https://www.actuel-expert-comptable.fr/content/le-chef-de-projet-digital-est-une-ressource-active-pour-la-transformation-du-cabinet

Retour à la page précédente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.