L’e-learning arrive en force avec le Covid

Le Covid a révélé l’importance du digital et du numérique dans la gestion de crise et a boosté l’appétence des entreprises pour l’e-learning. De nombreuses entreprises ont proposé des formations à distance à leurs collaborateurs qu’ils soient confinés, en chômage technique et/ou partiel. Analyse de Dominique Lijour, directeur général Actiforces société d’ORCOM spécialisée dans le conseil RH.

[ORCOM] Quelle est votre analyse sur le phénomène de l’e-learning ?

[Dominique Lijour] Le marché du digital learning ou e-learning est en plein essor au niveau mondial et la France va inéluctablement suivre ce mouvement, accéléré par le contexte de crise sanitaire. Et c’est une bonne chose car le e-learning démocratise l’accès à la formation dans le sens où il permet une flexibilité de l’enseignement, et un accès à tous les utilisateurs disposant d’une connexion internet, peu importe leur localisation. Combiné à des cours en présentiel, il offre une expérience de formation complète et innovante aux stagiaires et aux apprenants. Car la mise en ligne de ressources pédagogiques, seule, ne suffit pas à apprendre ou progresser. Le succès de l’e-learning réside dans la qualité de l’expérience apprenant. Ces formations d’un jour nouveau doivent développer des technologies et des contenus innovants favorisant la motivation, la participation et la mémorisation.

[ORCOM] Le fait de disposer d’une offre d’e-learning a-t-il été déterminant pendant le confinement ?

[Dominique Lijour] Les mesures de distanciation sociale prises au cours de cette crise ont été soudaines et nous avons dû répondre très vite aux demandes de nos clients. L’expérience de deux ans de notre plateforme nous a permis d’être très réactifs et de proposer sans délai des solutions originales mixant des sessions de formation à distance (visio-conférences ou classes virtuelles) et de l’e-learning. L’e-learning a été un élément central de notre offre digitale de formation.

Pour nos clients, la priorité était de maintenir les formations qui étaient prévues, quitte à changer les modalités pédagogiques pour assurer à leurs équipes les meilleures conditions de sécurité.

Au fil des semaines sont apparues de nouvelles demandes concernant des collaborateurs en situation de télétravail ou de chômage partiel, et de facto des personnes « à distance » de leur entreprise. On le sait, la formation est un formidable moyen pour créer de la cohésion et de l’adhésion à l’entreprise. Nos clients se sont emparés de cet outil formatif avec pour objectif de maintenir le lien avec leurs équipes en leur proposant une solution pédagogique dynamique (modules d’e-learning  courts / Vidéo/ pas de déplacements/ lecture des modules au moment opportun pour les bénéficiaires…).

[ORCOM] Est-ce que cette situation a fait évoluer votre offre ?

[Dominique Lijour] Nous avons effectivement revisité nos offres, je pense notamment au travail qui a été fait par nos équipes pour permettre à nos clients de bénéficier du FNE mis en place par l’Etat. De nouvelles formations ont été créées (réussir son management à distance par exemple), une plateforme spéciale « bilan de compétences à distance a vu le jour et nos méthodes de recrutement ont intégré encore plus de digital. Ces évolutions ont été accomplies dans le but d’accompagner les entreprises dans l’évolution de leurs besoins et de leurs pratiques ce qui explique sans doute l’excellent accueil qui leur a été fait.

Au-delà de notre solution d’e-learning seule, nous avons renforcé nos solutions de formation synchrones à distance. C’est aujourd’hui d’une offre digitale dont il faut parler, une offre qui mixe e-learning, classes virtuelles, et pourquoi pas demain à nouveau des formations « présentielles ».

 

En savoir plus : actiforces.com

Retour à la page précédente