Orcom, partenaire naturel du mouvement des OPCA (suite)

Accompagner les mutationsphoto-OPCA

La loi prévoit que les agréments des OPCA pourront être reconsidérés, voire retirés si les réorganisations ne sont pas menées d’ ici 2012. Autant dire qu’ il est urgent de lancer les programmes de refonte. “Comme dans toute opération de rapprochement, poursuit Serge Aubailly, il faut être conseillé par des professionnels capables de juger de l’incidence de chaque engagement. Cela se traduit notamment par l’évaluation des apports, les mutations d’immeubles, l’arbitrage des coûts, la rédaction d’actes ou encore le suivi des calendriers“. Il faut donc des spécialistes du secteur non marchand, mais aussi des juristes qui maîtrisent les fusions, les dévolutions, et plus particulièrement les enjeux politiques et stratégiques qui en découlent. Les négociations paritaires appellent le respect mutuel et la connaissance des différents statuts sociaux qui vont être confrontés. Conventions collectives, droits acquis ou intéressement, toutes ces notions font appel à des spécialistes de la finance, de la gestion sociale autant que du droit de la formation. En cela, ORCOM saura faire les audits de faisabilité et d’harmonisation, pour analyser et comprendre les besoins des parties avant d’en accompagner les mouvements. A suivre …

Retour à la page précédente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.