La situation intermédiaire : mesurez les conséquences de la crise pour mieux rebondir

Au terme de 2 mois de confinement, touchées de plein fouet par une crise sans précédent, les entreprises retrouvent le chemin d’une reprise progressive, dont les aléas doivent, plus que jamais, être anticipés. Après avoir actionné tous les leviers pour préserver leur trésorerie, il est temps pour les dirigeants de mettre en place un business plan de sortie de crise. Première étape : établir une situation intermédiaire au 30 juin 2020.

Une situation comptable intermédiaire est un arrêté de compte en cours d’exercice comprenant un bilan et un compte de résultat. Ces documents sont établis selon les mêmes règles et procédures que pour les comptes annuels. Yann Dunaigre, Associé expert-comptable à Montargis témoigne « pendant la crise, nous avons accompagné nos clients pour appuyer et présenter leurs dossiers PGE aux établissements financiers en établissant des prévisions d’exploitation avec une grande prudence, en tirant les conséquences passées et futures du Covid-19 et les besoins de financement en découlant. » Seule une situation comptable intermédiaire donne la position réelle et patrimoniale de l’entreprise en cours d’exercice. « Il est aujourd’hui indispensable d’évaluer la rentabilité de son activité avec une ou plusieurs situations intermédiaires pour actualiser avec la plus grande justesse ses prévisions d’exploitation, piloter son activité et sa trésorerie et prendre les décisions qui s’imposent. Notre rôle en tant qu’expert-comptable est de garantir la sincérité, la fiabilité et la sécurité des informations fournies par la situation intermédiaire, et de conseiller les dirigeants sur les meilleures options possibles. » Les entreprises ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour renouveler leur demande de PGE si elles n’ont pas atteint la limite d’emprunt de 25 % de leur CA. Ces demandes complémentaires devront être solidement préparées avec des éléments de gestion plus affinés. La situation intermédiaire, attestée par un expert-comptable, fera partie des pièces déterminantes examinées par les établissements financiers pour l’octroi de ces financements et sera un point d’entrée incontournable pour ré-évaluer les leviers à actionner, la stratégie à adopter pour reconquérir ce chiffre d’affaires perdu et envisager sereinement le remboursement des avances de trésorerie contractées.

Il est temps de faire réaliser une situation intermédiaire. Prenez rendez-vous avec votre interlocuteur habituel ou remplissez notre formulaire ! 

Retour à la page précédente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.